06 septembre 2010

Poil d'hiver

Il en est un qui n’a toujours pas compris que nous avions changé de milieu : d’une région froide et neigeuse, nous sommes passés à un climat presque subtropical. En montagne, dès la mi-août, les températures de la nuit sont plus que fraîches et en septembre, il n’est pas rare de voir les premières gelées, avec, au réveil, du blanc perlé sur l’herbe qui marque les pas.

Ici, pas de gelées évidemment et des températures douces qui s’étirent jusqu’en novembre.

Mais lui, il est obstiné. A-t-il le regret de ses hauteurs, de l’herbe tendre de ses prés, des vues sur les vallées au loin, de la neige où ses pieds s’enfonçaient, de l’eau glacée du ruisseau qui courait dans son champ ? Je ne le saurai jamais, il ne parle pas, juste parfois, il hennit pour appeler sa compagne, puis plus doucement aussi, pour manifester son plaisir de me voir (ça c’est plus rare). Vous avez deviné, il s’agit d’Aramis, mon cheval qui a décidé, une fois pour toute qu’il ferait son poil d’hiver dès la fin août. Alors, il transpire et l’écume blanche couvre les dessous du tapis de selle dès qu’il fournit un effort.

Mais ce matin, on a admiré ensemble au loin les vignes de la vallée et, sur le bord du chemin, la petite fleur discrète qui se mêle à son fruit.

09_06_001_vue_des_Borrels__Medium_       

 

09_06_002___identifier__Medium_       

Posté par martinev à 21:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires sur Poil d'hiver

    j'adore ces photos! avec les oreilles du cheval!

    Posté par tchaque, 06 septembre 2010 à 23:08
  • trop bien, quelle chance, comme je t'envie... l'impossible rêve...
    dans mon cas, pauvre cheval...

    Posté par fanfan, 07 septembre 2010 à 20:46
Poster un commentaire