12 décembre 2014

L'aire de Marcigny

Il m’a fallu aller dans la région parisienne, fin novembre, pour affaire de famille. J’étais seule et me suis reposée sur l’aire de Marcigny, magnifique aire, très grande, boisée et sous le soleil de ce jour-là, elle invitait à la balade. Il y avait peu de monde et, malgré la petite crainte de laisser la voiture sur le parking sans surveillance, je me suis promenée. Là, comme partout, il y a de belles choses à photographier… Oh, bien sûr, pas de grandes photos, juste quelques petites choses.

28 11 Aire de Marcigny (2)1

28 11 Aire de Marcigny (11)-0011

28 11 Aire de Marcigny (12)1

28 11 Aire de Marcigny (14)1

28 11 Aire de Marcigny (16)1

28 11 Aire de Marcigny (17)1

(Cynips quercusfolii, parfois appelé Cynips des galles-cerises du chêne, voire de façon impropre Cynips du chêne, est un représentant de la famille des « guêpes à galles » ou « mouches à galles ». Cet insecte dont la taille atteint 3 mm se développe, comme la plupart des guêpes à galles, sur les chênes, où il est responsable notamment de la formation d'une galle sphérique sous la face inférieure des feuilles.

La guêpe à galle commune apparaît chaque année sous deux formes, dont l'une se reproduit de façon bisexuée, l'autre par parthénogenèse. Après l'accouplement, l'été, l'insecte femelle pond ses œufs sur les feuilles d'un chêne.

Puis les larves, longues de 2 mm, entretiennent le développement de galles sous les feuilles.[] Chacune de ces galles, qui peut prendre une teinte rouge, abrite une seule larve, qui forme ensuite une chrysalide. En hiver, une Cynips femelle (seulement des femelles) émerge de la chrysalide, elle perfore la paroi de la galle d'un petit orifice; au printemps, elle pondra des œufs non fertilisés sur les bourgeons d'un chêne[]. Une galle se forme là encore, très différente: sa taille n'est que de deux ou trois millimètres, et elle est couverte de filaments roux.
Entre mai et juin, des guêpes sexuées naissent de ces galles : elles sont généralement plus petites que celles écloses durant l'hiver. Un nouveau cycle recommence.

On croyait naguère que les sujets sexués et non sexués représentaient deux espèces d'insectes différentes.

Posté par martinev à 18:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur L'aire de Marcigny

    mais les petites choses font de grandes photos! la preuve en image.
    la feuille en transparence vraiment superbe!
    bisous et bon weekend

    Posté par sonnette, 13 décembre 2014 à 09:11
  • J'aime tout particulièrement les 3 dernières photos mais le papillon, qui semble est une Belle Dame, est bien joli aussi. Tu as bien fait de laisser ta voiture et de faire cette petite balade.

    Posté par Focales, 13 décembre 2014 à 09:51
  • Bonjour Martine,

    Les trois dernières sont de vraies merveilles! j'adore!
    J'ai répondu à ton com sur mon article du jour.

    Bises et bonne journée.

    Posté par Gaya Nature, 13 décembre 2014 à 10:47
  • Ta photo n°3 est une merveille !
    Bonne fin de journée à vous deux

    Posté par elisa-bonheurs, 13 décembre 2014 à 13:13
  • vraiment très belles ces trois dernières photos . cette boule au bord des feuilles , prête à tomber comme une perle , superbe .

    Posté par ghislaine, 14 décembre 2014 à 08:11
Poster un commentaire