27 septembre 2014

Plein les poches

Observant mon ticket de paiement d’un thé pris à bord du TGV Lyria en provenance de Genève et à destination de Paris, donc TGV suisse avec un personnel plutôt suisse, E me fait remarquer que j’ai payé ma boisson en francs suisses soit 3,70 francs. Bien sûr, je n’ai pas de francs suisses sur moi et c’est en euros que j’ai réglé ma consommation : 3,70 euros ! Bien entendu, je ne m'étais aperçu de rien! En convertissant la somme avec le taux de change légal, j’aurais dû payer 3,06 euros mon petit thé earl-grey, ce qui est... [Lire la suite]
Posté par martinev à 18:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 septembre 2014

Le retour

C’est toujours un peu triste de rentrer mais j’étais contente de retrouver les miens, ma maison, mes bêtes et mon lit ! Après avoir jeté un coup d’œil à la petite chapelle transformée en chambre d’amis et à ses vitraux l’un représentant St Jacques, justement, l’autre en l’honneur du céramiste, maître des lieux en son temps et le troisième où je vois des fleurs dont un nénuphar. Après donc, j’ai pris le train pour Toulouse puis le TGV pour Lyon où, bien entendu les ennuis s’accumulèrent : pas de climatisation dans mon... [Lire la suite]
Posté par martinev à 18:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
04 avril 2014

Ma pomme en voyage

Ma pomme est partie à Paris samedi, juste pour la journée : lever de bien bonheur et retour un peu tard. Le TGV devient alors mon terrain de chasse. J’aime ces photos pleines de surprises, on ne s’attend vraiment pas au résultat qu’on peut y faire, surtout au lever ou au coucher du soleil. Vitres toujours sales et petit APN mais tant pis, ce sont juste des photos d’ambiance. Vallée de l’Ain le matin. Et puis, le coucher du soleil au retour sur les grandes terres céréalières Le soleil est couché, il ne... [Lire la suite]
Posté par martinev à 18:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
24 mars 2014

Un TGV à Marseille

Au premier jour du printemps, j’étais dans le train en direction de Toulon. A Marseille, je savais que l’on commencerait à voir la mer mais la brume ne permettait pas des points de vue exceptionnels. Alors, je me suis intéressée aux couleurs, celle des collines, celles des petits jardins ouvriers le long de la voie ferrée, celles d’un coucher de soleil dans l’axe de ma fenêtre. Prendre des photos d’un train est difficile : vitres sales, reflets des lumières des wagons, déplacement de la rame…
Posté par martinev à 18:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,