07 novembre 2014

Le jour des morts

Ce fut un temps resplendissant de beauté dès le matin, les morts méritent bien ça. En me promenant à cheval, j’ai vu un troupeau de vaches qui courait après un chevreuil, lequel était lui-même coursé par les chiens que les vaches se sont mises aussi à pourchasser. On ne savait plus qui chassait qui… Messieurs les chasseurs n’étaient pas loin, eux.
Posté par martinev à 18:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]